Special things // Special Songs

Blank Generation, l’histoire du type qui s’en va

Blank Generation – Richard Hell & The Voidoids

richardhell.jpgC’est l’histoire d’un mec qui cri “Laissez-moi sortir !”. Ce n’est pas moi qui le dit, mais lui, Richard Hell, dans le premier vers de “Blank Generation”:

I was sayin let me out of here before I was even born

Donc, aprés être sorti du ventre de sa mère, Richard Hell, né Richard Meyers en 1949, se barre de son internat dans le Deleware en compagnie d’un certain Tom Miller. Les deux fugueurs se font attraper en Alabama après avoir provoqué un incendit. “L’un d’eux a déclaré qu’il voulait se réchauffer (il changera son nom en Verlaine). L’autre dit avoir juste voulu admirer le champ en flamme.” C’est ce qu’affirme en tout cas la note de pochette de l’album “Blank Generation”.

Le futur Verlaine retourne à l’école, passe son diplôme. Hell, lui, passe un accord avec sa mère, abandonne définitivement les études et part à New-York. Si Tom avait choisi Sawyer au lieu de Verlaine, Hell aurait été Huckleberry Finn.

Il y vivote de petits boulots qu’il plaque dés qu’il a assez d’argent pour tenir quelques jours. Tom Verlaine le rejoint en 1969. Ils fondent les Neon Boys qui devient vite Television, fleuron de la scène rock New-Yorkaise qu’on appellera punk (ce qui est particulièrement bête puisque “punk” signifie à peu prés “crétin”. Il y a probablement eu quelques crétins sur la scène punk (Sid Vicious, si tu nous lis…), mais une bonne majorité des “punks” (Hell, Verlaine, Rotten), se sont montré plus finauds qu’une légion de hair-mettaleux par exemple).

Un jour, Richard tombe sur un disque que possède Verlaine: “The Beat Generation”. Une chanson écrite et composée par le poète beat Rod McKuen. Une version chantée par Bob McFadden and Dor est présente sur le coffret 3 Cd “The Beat Generation” édité par Rhino. En voici le refrain:

I belong to the beat generation
I don’t let anything trouble my mind.
Ibelong to the beat generation
and everything’s going just fine.

Richard Hell s’en amuse et compose “Blank Generation”. La chanson est jouée sur scène par Television au CBGB. Mais en avril 1975, Hell s’en va encore une fois. Direction, le supergroupe The Heartbreakers en compagnie de Jerry Nolan et Johnny Thunders qui ont fraichement quitté les New-York Dolls.

Un an plus tard, rebelote, Richard Hell quitte la bande et fonde son propre groupe: Richard Hell & The Voidoids. Il y a notamment parmi eux Bob Quine, fabuleux guitariste, suicidé en 2004. Le premier album prend le titre de la chanson “Blank Generation”, enfin enregistrée.

On raconte que Malcom MacLarren, un temps manager des NY Dolls, aurait dit aux Sex Pistols d’écrire leur propre “Blank Generation”, en plus d’avoir piqué la coiffure (inspirée de Rimbaud, copain de Verlaine, vous suivez) de Hell. Suivant cette injonction, ils auraient composé “Pretty Vacant”. On s’en fout un peu, parce que finalement, c’est tout même “Blank Generation” la meilleure chanson de l’époque et du courant “””punk”””.

Reste la controverse sur le sens profond de la chanson. Deux hypothèses: Soit Richard Hell a voulu donner un nom, une étiquette, à sa génération, à la manière de la Beat Generation ou de la Generation X. Soit il s’en moquait complètement et le “blank” signifie “mettez ce que vous voulez ici, ça ne change rien, j’en sortirai quand même”. Si l’on en croit les lyrics présent sur le site officiel de Richard Hell, cette deuxième hypothèse est la bonne:

I belong to the blank generation and
I can take it or leave it each time
I belong to the ______ generation but
I can take it or leave it each time

Ce qui en ferait la meilleure chanson de génération tout court, devant “My Generation” des Who…

Suivra un autre album “Destiny Street” (très recommandable également), et quelques autres enregistrement, puis Richard Hell s’en va. Plaque la basse et le chant pour la plume. Etonnant, non ?…

La pochette de la réédition de Blank Generation a été caviardée. L’originale à gauche, l’imposture à droite:

hellpochette1.jpghellpochette2.jpg

Pour information, voici le texte complet de “The Beat Generation” par Rod McKuen:

some people like to rock‚ some people like to roll
but me I like to sit around and satisfy my soul.

I like my women short‚ I like my women tall
and that’s about the only thing I really dig at all.

I belong to the beat generation
I don’t let anything trouble my mind.
Ibelong to the beat generation
and everything’s going just fine.

some people say I’m lazy and my life’s a wreck
but that stuff doesn’t phaze me‚ I get unemployment checks.

I run around in sandals‚ I never ever shave
and that’s the way I wanna be when someone digs my grave

I belong to the beat generation
I don’t let anything trouble my mind.
Ibelong to the beat generation
and everything’s going just fine.

I once knew a man who worked from 9 to 5‚
just to pay his monthly bills was why he stayed alive.

so keep your country cottage‚ your house and lawn so green.
I just want a one room pad where I can make my scene.

I belong to the beat generation
I don’t let anything trouble my mind.
Ibelong to the beat generation
and everything’s going just fine.

Bizzarement, “Blank Generation” n’a pas été souvent reprise. La plus amusante est celle de la chanteuse et accordéonniste Angel Corpus Christi. Un extrait est disponible sur cette page et un autre sur iTunes.

3 March, 2006 - Posted by | 70's, music, punk

3 Comments »

  1. bonjour,
    merci pour l’article et la référence à “beat generation”. Une question : d’où vient l’info sur la coupe de cheveux de Hell imitant celle de Rimbaud photographié par Carjat? Même si c’est probable (Hell étant un psudo logiquement tiré de l’oeuvre du (pas encore-punk) ardennais “Une saison en enfer”, j’aimerais avoir une source un peu plus sure que des rumeurs colportées à droite et à gauche.
    cordialement,
    Miguel

    Comment by Miguel | 26 November, 2007 | Reply

  2. beat

    Comment by avraam jack | 19 February, 2008 | Reply

  3. j’ai acheté l’album en 77 en même temps que marquee moon de television..deux albums effrayant de beauté et de fureur..Richard Hell est un meteor du rock mais quel génie !

    Comment by serna | 12 March, 2010 | Reply


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: